Revenir à la maison

Pendant le temps de votre hospitalisation, vous avez été l’objet de tous les soins, votre vie a été totalement régie par le personnel soignant avec lequel vous avez parfois crée des relations privilégiées. vous allez rejoindre votre domicile ET Cette nouvelle étape pour reprendre le cours d ‘une vie « normale » alors que plus rien ne sera jamais comme avant, nécessite une période d’adaptation et parfois une véritable organisation pour coordonner les éventuels intervenants à votre domicile.

Le retour chez soi : des sentiments contrastés

Quitter ce lieu sécurisant, rassurant qu’est devenu l’hôpital, envisager le retour à votre domicile et renouer avec la vie quotidienne peut être source d’angoisse.
Au soulagement de la fin des traitements se mêlent parfois la crainte de devoir réapprendre à vivre à un rythme différent, de ne pas être entendu, compris par un entourage qui vous incite à « tourner la page » alors que votre corps porte encore les stigmates provisoires ou définitives laissées par la maladie, de se sentir démuni et incapable d’assumer cette nouvelle situation.
Toutes ces inquiétudes concernant le futur sont légitimes mais des aides extérieures sont là pour vous apporter des informations, répondre à vos interrogations et à vos besoins.

La coordination ville-hôpital 

De retour à votre domicile, votre état de santé peut nécessiter un suivi et/ou une continuité des soins.
Votre médecin traitant a un rôle essentiel et reste le pivot de votre parcours de soin. Il reçoit à votre sortie d’hospitalisation tous les documents nécessaires à votre suivi : les courriers, les résultats d’examens, les comptes rendus de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) et votre programme personnalisé de soins qui vont lui permettre d’assurer votre surveillance en alternance avec votre oncologue. Il peut aussi, vous fournir des informations sur des sujets qui vous préoccupent, qu’ils soient d’ordre psychologique ou médical et vous accompagner dans toutes les démarches médico-administratives, n’hésitez pas à le solliciter .
Si votre médecin juge que votre situation nécessite une coordination interdisciplinaire entre les acteurs du domicile et les établissements de santé et/ou si vous avez besoin d’un soutien psychologique ou d’un accompagnement social, il peut vous orienter vers un réseau territorial proche de votre domicile qui fera avec vous le point sur vos besoins.

Les aides dont vous pouvez bénéficier

De retour à votre domicile, les actes de la vie quotidienne peuvent momentanément être difficiles à réaliser. Des aides adaptées à votre situation sont là pour vous aider ainsi que votre entourage dans certaines tâches du quotidien : ménage, courses, préparation des repas, toilette… Néanmoins, il n’est pas toujours facile d’identifier le bon interlocuteur. Aussi, pour faire le lien entre vous et l’offre d’aides qui peuvent faciliter votre quotidien un seul partenaire : l’assistant(e) social(e). C’est lui /elle qui, au regard de votre situation, oriente, informe et contacte l’organisme financeur pour la prise en charge des interventions à votre domicile. Vous pouvez le/la trouver à la mairie de votre domicile, dans votre centre CPAM, dans votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou dans le service social de votre centre hospitalier.
Vous pouvez aussi contacter le comité départemental de la Ligue le plus proche de chez vous afin d’être orienté vers le bon service social.
Le service social de l’Assurance Maladie est le partenaire attitré pour évaluer vos besoins, répondre à vos questions et vous proposer un accompagnement adapté.
Au sein des centres de référence de la région, des espaces Assurance Maladie offrent un ensemble de services pour les personnes prises en charge au sein de l’établissement et plus largement dans la région.
L’assurance retraite de la Sécurité sociale est également en mesure de vous proposer un dispositif d’aides : ARDH (Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation).
Enfin, le service social de votre mutuelle reste un contact privilégié de votre post-hospitalisation.

Ou trouver du soutien ?

Revenir à la maison, c’est parfois se sentir seul, isolé face à toutes les questions que l’on continue à se poser sur son futur avec la maladie. Comment gérer la récidive ? Que veut dire guérison ?
Pour ne pas rester sans réponse, le site de l’Institut national du cancer répertorie dans sa rubrique « ressources utiles » les cordonnées des associations, des lieux d’information où vous pouvez trouver de l’aide et du soutien tout au long de votre maladie.
Il propose également, en partenariat avec la Ligue contre le cancer et un groupe d’associations, une ligne téléphonique anonyme d’information et d’orientation Cancer Info 0 805 123 124. Une équipe de spécialistes de l’information sur les cancers répond à toutes vos questions, qu’elles soient d’ordre pratique, médical ou social.